Messages à Mes disciples

"Meher Baba Calling"
par Meher Baba

APPRENEZ A ME CONNAITRE

Si je suis au-delà du niveau d’un être humain moyen, et bien au-delà du niveau des saints et des yogis, alors je dois être le plus Haut des Hauts. Dans ce cas, me juger avec votre intellect limité et m’approcher avec des désirs ordinaires serait le sommet de la folie, mais également une complète ignorance. Parce qu’aucune gymnastique intellectuelle ne pourra ni faire comprendre mes façons d’agir ni juger mon Etat Infini.

Meher-Baba callings  
 
 

Si je suis le plus Haut des Hauts ma volonté est la loi, mes désirs gouvernent la loi, et mon Amour soutient l’univers. Quelles que soient vos apparentes catastrophes et vos éphémères souffrances, elles sont uniquement issues de mon Amour pour le bien final.
Par conséquent, m’approcher pour obtenir d’être délivré de vos difficultés, et attendre de moi la satisfaction de vos désirs matériels, serait me demander de faire l’impossible, de défaire ce que j’ai déjà ordonné.

b

DEVENEZ MIEN

Je suis descendu du Plus Haut jusqu’à votre niveau. Ainsi, prenez-Moi comme vôtre et vous deviendrez Mien naturellement et automatiquement.
Si vous êtes pauvre, considérez-Moi comme pauvre.
Si vous êtes riche, considérez-Moi comme riche.
Si vous êtes illettré, considérez-Moi comme illettré.
Si vous êtes lettré, considérez-Moi comme lettré.
Je suis descendu à votre niveau. Si à ce niveau vous m’aimez de tout votre cœur, vous parviendrez à mon véritable niveau, celui du Plus Haut, car je suis en tout.
Vous Me connaîtrez comme étant un de vous et un en vous, seulement quand seront levés les voiles de la séparation. Et cela peut se faire si vous M’aimez honnêtement et de tout cœur.
Quand Je quitterai Mon corps, Je resterai en tous ceux qui M’aiment. Je ne meurs jamais.
Aimez-Moi, obéissez-Moi et vous Me trouverez.

b

MES COMMANDEMENTS

Ne désirez rien excepté le non-désir. N’espérez rien d’autre que de vous élever au-dessus de toute espérance.
Ne demandez rien et vous aurez tout. Ne soyez en colère contre personne, mais plutôt contre vos propres faiblesses. Ne haïssez personne, mais haïssez votre moi plein de convoitise. Soyez avide d’acquérir des ressources de plus en plus grandes de tolérance et de justice.
Faites la guerre à vos désirs et l’Etat Divin sera votre victoire. Servez les autres en comprenant qu’en les servant c’est Moi que vous servez. Soyez complètement résignés à Ma volonté, et Ma volonté sera vôtre.
Que votre tentation soit de Me tenter avec votre amour afin de recevoir Ma Grâce.

b

VOUS AVEZ DE LA CHANCE

Vous avez la chance d'avoir l'Avatar avec vous. Mes amants ont la chance d'avoir Dieu présent parmi eux sous forme humaine. Un simple regard de Moi peut vous donner tout ce dont vous avez besoin, peut tourner votre vision vers l'intérieur. Vous serez assis ici, sans aucun changement extérieur, et vous deviendrez "ce que vous êtes réellement". Il vous faudra guetter ce moment. Ce moment est proche et pour cela vous devez M'aimer de tout votre coeur, autrement vous laisserez passer l'occasion. Si Je frappe à votre porte et que vous êtes endormis, Je partirai. Pendant les périodes avatariques, on n'est pas obligé de faire les voyages intérieurs par étapes. Si vous recevez la Grâce de l'Avatar, Il vous emmènera simplement de là où vous êtes jusque là où vous devriez être, où Dieu veut que vous soyez.

Aimez-Moi plus que tout, car c'est maintenant, pendant que Je suis au milieu de vous, que Je suis le plus facile à découvrir tel que Je suis réellement.

b

PERDEZ-VOUS VOUS-MEME

Pour accéder à l’Etat de Dieu, ne faites absolument rien tout en faisant tout.
Pour trouver Dieu, il vous faut vous perdre vous-même.
Pour être infiniment conscient, vous devez perdre consciemment la conscience de vous-même. Pour demeurer toujours en présence de Dieu, ne vous absentez jamais de Lui.
Rejetez votre faux moi et votre Moi réel s’affirmera de lui-même. Renoncez à tout au point de renoncer finalement même au renoncement.
Mourez pour Baba et alors vous vivrez comme Baba. Pour Me connaître tel que Je suis réellement, retrouvez le cœur d’un enfant et ayez la sagesse du Sage.
De deux choses l’une : ou bien vous vous abstenez du vin d’Amour de Baba Bien-Aimé, ou bien vous y goûtez, mais alors que vos lèvres ne laissent filtrer aucune plainte.

b

ADONNEZ-VOUS A DIEU

Si vous vous adonnez à l’ivresse divine, alors tous vos problèmes seront résolus. Buvez, buvez l’Amour de Dieu jusqu’à ne faire plus qu’un avec Lui.
Il vous faut tout abandonner, y compris vous-même – alors Baba vous appartiendra. Dieu est au-delà de la religion, au-delà de l’amour. Quand on aime Dieu intensément, on se ressent alors réellement séparé de Lui. Lorsque le don de l’amour vous appartient, vous devenez Vous-Même : le faux moi devient l’amant du Vrai Moi.
Gardez-Le toujours, constamment, présent en vous. Laissez-Le former la base de toutes vos pensées, de toutes vos paroles et de toutes vos actions. Souvenez-vous de Lui dans toutes les petites choses que vous faites, et la responsabilité Lui incombera. Vous devez L’aimer au point d’en oublier de dormir, de manger, de vous reposer, etc., et de n’être impatient que d’une seule chose : devenir un avec Lui et Le posséder.

b

GAGNEZ LE DON D’AMOUR DE DIEU

L’amour ne peut être obtenu en échange d’autre chose. Il est inutile d’accumuler pénitences, méditations, pujas*, etc. pour recevoir ce don d’Amour. Lorsque ce don vient de Dieu, il consumme tous les voiles des sanskaras (impressions).
En aimant une autre âme, vous ajoutez sa vie à la vôtre. Votre vie est, pour ainsi dire, multipliée et, indirectement, vous vivez dans deux centres. Si vous aimez le monde entier, indirectement, vous vivez dans le monde entier.
Aimez autrui comme vous-même et tout ce qui est vôtre. Heureux sont ceux dont l’amour est mis à l’épreuve par les malheurs. L’amour exige que l’amant se sacrifie pour l’Aimé.
Si vous avez pour Moi l’amour que Saint François avait pour Jésus, alors, non seulement vous Me réaliserez, mais vous Me plairez.
* Offrandes rituelles.

b

REALISEZ LE BUT DE LA VIE

La façon la plus facile d’atteindre le But de la Vie est "de tout quitter et de Me suivre" par amour. Je ne veux pas dire qu’il vous faut quitter votre maison, votre famille, et venir ici ! Je veux dire que vous devez demeurer dans votre maison et avec votre famille, mais M'aimer comme Je veux que vous M'aimiez – M’aimer par dessus tout. C'est la façon la plus simple. Mais il existe un moyen encore plus simple d’atteindre le but, et c’est de M'obéir, de M’obéir sans réserve. Ceci est plus simple encore que la plus simple des choses. Essayez ! Si vous essayez, Je vous aiderai. Une fois que vous aurez pris la décision de M'obéir, vous ne vous appartiendrez plus. La moindre hypocrisie ruinerait votre décision et la tournerait en ridicule.
Faites tout ce que Je vous dis, même au prix de votre propre vie. Si en toute sincérité, et quel qu'en soit le coût, vous M'obéissez à 100%, cela surpassera le fait de M'aimer.

b

N’ATTENDEZ AUCUNE RECOMPENSE

Quelle que soit la souffrance qui puisse s’abattre sur vous, vous devez la supporter avec toute votre foi et tout votre amour pour Baba. Au pire que peut-il arriver ? Vous pouvez mourir. Il est tout à fait évident que vous devrez mourir un jour. Tôt ou tard, il vous faudra quitter votre corps. Pourquoi alors ne pas penser que votre corps est déjà parti, et donc agir avec détachement ? Il faut aussi vous souvenir d’une autre chose : soyez sincères. Je suis en chaque être et en chaque chose. Parce que Dieu est en chaque être et en chaque chose, Il sait tout. Aussi soyez complètement résignés à Sa Volonté. Le mieux pour vous est tout simplement de M’aimer avec sincérité, de travailler pour Moi : Moi seul demeure. Tout le reste du travail que vous faites pour moi n’est qu’un acte éphémère. N’attendez aucune récompense quel que soit le travail que vous fassiez.

b

LE PLUS HAUT DES HAUTS.

Sachez tous que si Je suis le plus Haut des Hauts, mon rôle exige que Je vous dépouille de toutes vos possessions et de toutes vos envies, que Je consume tous vos désirs. Les sadhous, les saints, les walis, et les yogis peuvent vous donner ce que vous voulez, mais Moi J'extirpe vos désirs, Je vous délivre de vos attachements et vous libère de l'esclavage de l'ignorance. Je suis celui qui prend, non pas celui qui donne ce que vous voulez, comme vous le voulez.
Les purs intellectuels ne pourront jamais Me comprendre avec leur intellect. Si Je suis le plus Haut des Hauts, il devient impossible à votre intellect de Me jauger, et il n’est pas non plus possible à votre esprit humain limité de pénétrer Ma façon de faire.
Je suis Celui que tant d’êtres cherchent et si peu trouvent. Aucun effort intellectuel, si grand soit-il, ne peut M’appréhender. Seul celui qui M'aime et se perd en Moi Me trouve.

b

COMMENT SE RAPPROCHER DE MOI

Je déclare à tous ceux qui se rapprochent de Moi, et à ceux qui, parmi vous, souhaitent se rapprocher de Moi, en M'acceptant comme le plus Haut des hauts, que jamais vous ne devez venir le coeur empli de désirs pour les richesses et les profits de ce monde. Venez seulement avec le fervent désir de vous donner entièrement, corps, mental, et possessions, avec tous leurs attachements. Cherchez-Moi non pas dans le but de vous sortir de vos situations difficiles, mais afin de vous abandonner de tout coeur à ma volonté. Accrochez-vous à Moi à travers vents et marées, sacrifiant votre joie à Mes pieds. Que Ma joie soit votre bonheur et Mon confort votre repos.
Ceux qui se perdent totalement en Moi M'auront à tout jamais.

b

SACHEZ QUE JE SUIS TOUTE-CONNAISSANCE

Ce que Je veux vous dire est que Je sais tout. Je suis en chacun de vous, et Je suis partout. En tant que « Moi » réel conscient au sein de ce faux « moi » qui est le vôtre, Je sais tout. Vous continuez à exister comme vous existiez, parce que vous étiez là, vous êtres là, et vous continuerez à être là. « Maya » vous retient prisonnier ici dans les mailles de son filet, et l’accumulation des sanskaras (impressions) vous conduit à vous impliquer de plus en plus dans Maya. Toute cette vie est un rêve. Le passé et l’avenir n’existent pas. Il n’y a que l’Eternel Maintenant dans le perpétuel présent.
Si vous pensez que Je suis Dieu, Dieu est Toute-Connaissance. Alors qu’est-ce qui vous fait venir à Moi avec vos problèmes ? A vous voir, on dirait que Je ne sais pas tout ! Sachez que Je suis la Connaissance elle-même.

b

GARDEZ VOTRE VISAGE TOURNE VERS MOI

Gardez votre visage tourné vers le Soleil de la Vérité et l’ombre de Maya individualisée se projettera derrière vous : ainsi quoique toujours présente, elle n’aura aucun pouvoir sur vous. Par contre si vous tournez le dos au Soleil, votre ombre sera devant vous et c’est elle que vous suivrez. Vous ne pouvez pas vous débarrasser de votre ombre tout seul, mais si vous lui tournez le dos et restez face au soleil, au moment où Il atteindra son zénith, au sommet de sa gloire, votre ombre disparaîtra à tout jamais.
Pour ceux qui sont sur le Chemin spirituel, Je suis le Soleil qui donne lumière et vie.
Dieu ne peut être trouvé dans les cieux, ni dans les grottes de l’Himalaya. Dieu est dans le coeur de chacun. Lorsque votre coeur sera limpide, Dieu brillera à travers lui.

b

LIBEREZ-VOUS DE L'ESCLAVAGE

Si vous pouvez M'aimer, vous aimez Dieu. Par votre amour vous Me connaîtrez. Si par votre amour vous pouvez rendre les gens heureux, sans chercher votre propre bonheur, vous pouvez vous libérer vous même. Vous pouvez alors Me trouver tel que Je suis réellement. Dès que cette expérience est réalisée vous vous sentez libérés et vous expérimentez la félicité infinie.
Par la grâce de Dieu vous M'aimez. Ma grâce vous fait Un avec Moi. Si un certain nombre de calamités vous arrivent et que malgré tout vous gardez un visage souriant, cela peut vous amener à être poussière. Vous devenez poussière seulement si vous possédez la plus haute marque d'amour pour Moi.
Pour aimer Dieu comme Il doit être aimé, vous devez vivre pour Dieu, sachant que le but de toute votre vie est d'aimer Dieu, et de le trouver comme votre propre moi.

b

DEPASSEZ LA RELIGION

Abandonnez toute forme de bigoterie. Commencez par mettre en pratique ce que réellement vous ressentez comme réellement vrai, et équitablement juste. Ne faites pas étalage de votre foi, de vos croyances. Point n’est besoin d’abandonner votre religion, mais abandonnez tout attachement formel aux simples rites et cérémonies. Pour parvenir à l’essence de la Vérité qui réside en toute religion, dépassez la religion.
Je suis la Lumière de l’Univers. Un jour, dès que vous aurez un aperçu de Ma Réalité, vous Me connaîtrez. Très rares sont ceux qui peuvent Me voir comme Je suis réellement. Vous voyez tout, sauf Moi. C’est le voile qui cache Ma Réalité. Même l’expérience intérieure la plus élevée n’accède pas à Mon Etat Réel, car lorsque Dieu se manifeste sur la terre sous forme humaine et qu’Il révèle Sa Divinité à l’humanité, Il est reconnu comme l’Avatar - le Messie -le Prophète.

b

EVEILLEZ-VOUS MAINTENANT

Je ne peux m’attendre à ce que vous compreniez d’un seul coup ce que Je veux que vous sachiez.
Age après âge, c'est à Moi de vous éveiller périodiquement, en semant dans votre mental limité la graine qui devra, en temps voulu et grâce à vos soins constants, germer, fleurir, puis donner le fruit de cette Vraie Connaissance qu'il vous appartient de recevoir.
Si par contre, conduits par votre ignorance, vous persistiez dans votre propre direction, personne ne pourra vous empêcher de suivre votre choix de progression. Car cela aussi est progression : quoique lente et douloureuse, finalement et après d'innombrables incarnations elle ne pourra faire autrement que de vous faire réaliser ce que Je veux que vous sachiez dès Maintenant.
Pour éviter de vous empêtrer davantage dans le dédale de l'illusion et de la souffrance que vous vous créez vous-même, dont l’ampleur est proportionnelle à votre ignorance du But réel.
EVEILLEZ-VOUS MAINTENANT.

b

NOUS AIMONS DIEU SI....

Si nous ressentons pour les autres ce que nous ressentons pour les êtres qui nous sont chers.
Si au lieu de voir les défauts des autres, nous regardons en nous-mêmes
Si au lieu de voler les autres dans notre propre intérêt, nous nous volons nous-mêmes dans l’intérêt des autres.
Si nous souffrons de la souffrance des autres et nous nous sentons heureux du bonheur des autres.
Si au lieu de s’appesantir sur nos propres malheurs, nous nous considérons plus chanceux que beaucoup d’autres.
Si nous endurons notre sort avec patience et satisfaction, en l’acceptant comme Sa Volonté.
Si nous comprenons et ressentons que le plus grand acte de dévotion et d'adoration envers Dieu est de ne faire de mal ni de nuire à aucun de Ses êtres, Nous aimons Dieu.

b

GAGNEZ LES GENS A LA VERITE

Vous pouvez aider les autres à gagner la liberté spirituelle, et à sortir de l'illusion de la dualité, seulement si vous-même ne perdez pas cette idée d'unité tout en travaillant pour eux. Quand vous vous lancerez dans le travail spirituel, vous vous heurterez aux divisions que les gens cherchent désespérément à maintenir, et qu’ils accentuent, fortifient et s'efforcent de perpétuer consciemment ou inconsciemment. Vous devez conquérir les gens à la vie de Vérité, ils ne peuvent être contraints à la spiritualité. Vous ne devez pas diviser votre vie en compartiments et tenter de traiter chaque compartiment séparément. En tant que travailleurs spirituels, vous devez tendre vers une attitude à la fois cohérente et créative face aux problèmes individuels et sociaux de la vie. Ne dites jamais aux autres ce que vous ne ressentez pas vous-même. Dites seulement aux autres ce qu’honnêtement vous croyez que Je suis, car Je suis toutes les choses et chaque chose que quelqu’un peut honnêtement croire.

b

MON SOUHAIT

L'amant doit être fidèle au souhait du Bien-Aimé.
Voici ce que j'attends de ceux qui m'aiment :

1- Ne fuyez pas vos responsabilités.
2- Assumez fidèlement vos devoirs dans ce monde mais gardez toujours à l'esprit que tout ceci est de Baba.
3- Lorsque vous vous sentez heureux, pensez : "Baba veut que je sois heureux". Lorsque vous souffrez, pensez :"Baba veut que je souffre".
4- Soyez résigné à toute situation et pensez honnêtement et sincèrement : "C'est Baba qui m'a placé dans cette situation".
5- Avec la compréhension que Baba est en chacun, essayez d'aider et de servir les autres.
6- Je dis avec Mon Autorité Divine à tous et à chacun, que quiconque dit mon Nom lors de son dernier soupir, vient à Moi. N'oubliez donc pas de vous souvenir de Moi lors de vos derniers moments. Si vous ne commencez pas à vous souvenir de Moi dès maintenant, il vous sera très difficile de le faire lorsque votre fin approchera. Vous devriez commencer à vous exercer dès maintenant. Même si vous ne dites mon Nom qu'une fois par jour, vous n'oublierez pas de vous souvenir de Moi au moment de votre mort.

b

AFFIRMEZ CE QUE VOUS CROYEZ.

Chacun est libre de penser de Moi ce qu’il veut, et d'interpréter Mon travail comme il le ressent ou le comprend le mieux. Soit vous présentez Mes paroles telles qu'elles sont, soit, si vous les interprétez, vous devez obligatoirement préciser qu'il s'agit de votre propre interprétation... Je n'ai jamais nié être Parfait et être l'Avatar, mais vous, vous n’en avez pas encore la connaissance. Moi, Je sais que Je suis l’Un qui n’a pas de second, unique et sans égal. Il est de votre droit d’affirmer et de proclamer tout ce que vous Me croyez vraiment être : n'hésitez jamais à déclarer votre foi, votre croyance en Moi et à Mon sujet. Mais ne prétendez pas connaître ni ressentir ce qu'en réalité vous ne connaissez ni ne ressentez pas.
Quand le mental s’élance à la poursuite de choses conçues dans l'espace, il ne poursuit que du vide.
Mais quand l'homme plonge profondément en lui-même, il expérimente la plénitude de l'existence.

b

SOYEZ SANS DESIR

A moins de cesser d'alimenter le souffle de vos désirs, et de mourir à vous-même, vous ne pourrez pas recevoir le souffle de la vie réelle et vivre pour toujours.
Vous pouvez posséder tout un monde, tant que vous ne vous laissez posséder par aucune de ses parties, à travers l'attachement.
Le renoncement aux désirs n’est pas synonyme d’ascétisme ni d’une attitude négative envers la vie. Maintenez un détachement complet au sein d'une activité intense, sans éviter le contact avec les différents aspects de la vie.
Avoir un œil rivé sur les plaisirs enchanteurs de la chair, et de l’autre, s’attendre à voir une étincelle de la Félicité Eternelle, n’est pas seulement impossible mais relève de la plus haute hypocrisie.

       
  Tous droits réservés  
   
     
Meher Baba